Le Couple

Chers amis,

En premier lieu, je tiens à vous dire que je suis très heureux de venir à votre rencontre.

On ne se connaît pas. Je me présente : j’ai fait partie de celles et de ceux qui, dans l’onde de choc de mai 68, ont créé la Cartoucherie de Vincennes. J’étais acteur dans la compagnie du Théâtre de l’Aquarium. J’ai dirigé ce théâtre jusqu’en 2002 à la Cartoucherie. J’y ai fait ma première mise en scène en 1981 et j’ai cessé alors d’être acteur. Beaucoup de spectacles ont suivi. Conjointement à mes créations au Théâtre de l’Aquarium, j’ai fait des mises en scènes à la Comédie Française à partir de 1990. La dernière date de 2015. De même, j’ai réalisé des films pour le cinéma et pour la télévision, collaborant par ailleurs aux scénarios de Chantal Akerman, Claire Devers, Arthur Joffé, Jean-Pierre Améris, Bigas Luna…J’ai fait deux mises en scène pour l’opéra.
La pédagogie m’a toujours passionné, persuadé que les expériences et les savoirs ne se transmettent pas assez dans notre société.

Nous allons au cours de ce stage interroger le jeu de l’acteur. Pour cela, je vous propose trois pièces qui ont ceci en commun : elles mettent en scène, chacune à leur façon, un couple. Nous avons donc affaire à des dialogues : l’un parle, l’autre écoute et répond. Simple en apparence.

Ces trois pièces, Tchin Tchin de Billetdoux, Une suite au Plaza de Neil Simon et Et moi et le Silence de Naomie Wallace relèvent de ce qu’on pourrait appeler des pièces « intimistes ». On y parle « intimement » de choses privées, souvent cachées, qui ne regardent personne d’autre que les protagonistes. Ce théâtre-là ignore souvent le public qui, plus que jamais, se retrouve dans la position du voyeur. Ce qui est dit entre ces deux personnes a bien sûr son importance, mais ce qui est tu l’est certainement davantage. L’acteur, lui, va chercher à jouer ce qui ne se dit pas. (Beaucoup d’acteurs ne jouent souvent que ce qu’il dit : les mots.)

Ces situations à deux que nous allons travailler dans ces trois pièces vont forcément nous renvoyer à ce qu’est une situation dramatique, à ce qu’est le cœur, le point clé, d’une scène, aux sentiments qui animent les personnages, leur émotion et leur conflit sous-terrain, bref, à tout ce qui ne se dit pas avec des mots et qui représente à mes yeux l’essentiel : l’action. C’est cela que je souhaiterais « voir » avec vous, à savoir que le sens du théâtre n’est pas porté par le texte, mais par l’action.

Rendez-vous donc le 8 septembre. Je sais que vous avez déjà travaillé ensemble … Ne vous connaissant pas, je préfèrerais que vous vous distribuiez vous-mêmes dans ces trois pièces…Nous gagnerons ainsi beaucoup de temps. Je vous remercie.

Jean-Louis Benoit

du 8 septembre au 8 octobre 2020

Stage dirigé par Jean-Louis Benoit

©Miliana Bidault