Les Nouveaux Anciens de Kae Tempest

(c) Miliana Bidault

Poème épique dans la « lignée » d’Homère à sa façon, pour lequel Kae Tempest a reçu le prestigieux prix poétique Ted Hugues en 2012, Les Nouveaux Anciens est un long poème qui raconte les hommes d’aujourd’hui et du temps de l’Olympe sur le mode mythologique, comme s’ils étaient des dieux, comme si les dieux nous ressemblaient.

L’intérêt du texte passe par le parler-chanter à trouver, comme dans le blues, le rap évidemment, certains jazz, des rocks, la musique électronique… je souhaite ne pas faire du tout comme Kae quand iel rappe mais aller quand même sur le terrain du parler-chanter à notre façon, c’est-à-dire inscrire la parole dans un environnement musical à trouver, rythmique, de tous styles, et tenter des « battles » verbales.

C’est un travail d’acteur aimant la musique, la bande son ; le son live sera notre espace de jeu… même sur un trottoir devant un bar fermé et ça pourrait se jouer…
Atomique ! Capable de résister à tout. On peut dire aussi homérique ! Cette expérience verbale et musicale nous ramène à la source de l’acteur, le rapsode de l’antiquité. Tragique, ce chant du paradis perdu l’est aussi. Notre époque est la championne des paradis perdus, c’est notre présent le paradis perdu. Il y a une généreuse sincérité chez Kae Tempest.

Bruno Boulzaguet

du 10 novembre au 18 décembre 2020

Stage dirigé par Bruno Boulzaguet