Stage Valère Novarina : L’Animal parlant


(c) Miliana Bidault

« Et si le théâtre produit quelque chose d’utile, ce doit être de la joie. » Valère Novarina

Dans un mot, il y a déjà tout le livre. C’est un rapport excessivement matériel au langage, une onde que nous jetons dans l’espace par notre respiration…
Valère Novarina procède dans son écriture par juxtapositions d’éléments contraires, d’enchevêtrements, de chocs ; la pensée se révèle dans le mouvement. À aucun moment, il ne s’agit d’hermétisme ou de désir d’égarement pour obscurcir le propos, mais d’ouvertures à de nouvelles visions.
Il expurge la matière, il la régénère dans l’effort par le souffle, il la brûle, et rend l’acteur à lui-même mais Autre, véritablement transformé.

La langue de Valère Novarina demande un abandon ; c’est par sa dynamique et sa matérialité que nous en sommes touchés et pénétrés. C’est par la voix, le corps des acteurs et ce qui se manifeste entre eux et le public que nous la connaissons ; c’est à cet endroit précisément qu’un dialogue agit à tous les niveaux de sens et que la poésie jusque dans ses sources les plus cachées exhale son souffle de bouches à oreilles.

Nous travaillerons à partir de L’Animal parlant, et je me réjouis de m’y aventurer avec les apprenti.e.s !

Claude Buchvald

Du 5 septembre au 14 octobre 2022

Stage dirigé par Claude Buchvald